Carte temps réel de la pollution : un projet global

La carte « The real-time global pollution and waste map » est en ligne sur uMap. Son objectif : proposer une carte participative des points de pollution à travers le monde. Qui souhaite participer en renseignant les points chauds de son secteur peut devenir contributeur : il demande les droits d’édition via les réseaux sociaux. Voilà comment est organisé le projet : une carte uMap et des réseaux sociaux pour porter l’appel à contribution et un petit tuto.

Continuer la lecture de « Carte temps réel de la pollution : un projet global »

Créer un itinéraire et l’ajouter sur une carte uMap

Ouvrir le site Open Source Routing Machine (OSRM) et indiquer le point de départ et le point d’arrivée, le cas échéant des points d’étape. Il est possible de renseigner directement l’adresse, de zoomer pour vérifier la localisation précise et de faire glisser le pointeur pour le déplacer.  C’est ainsi que nous avons placé les pointeurs exactement en bordure du parking pour le point de départ et à l’emplacement du premier site visité le lendemain matin à l’arrivée à Cracovie.

Continuer la lecture de « Créer un itinéraire et l’ajouter sur une carte uMap »

Carte en main pour le voyage à Cracovie

Ce support permet aux participants d’ajouter leurs photographies, textes, films, ambiances sonores, croquis. Il associe uMap pour la carte, Open Source Routing Machine pour le calcul de l’itinéraire jusqu’à Cracovie, et peut être très utilement complété par Mapillary pour visualiser les façades et les rues, les ambiances des belles montagnes des Tatras. Voilà un exemple d’association d’outils libres basés sur les fonds OpenStreetMap. Le tout donne aussi envie de créer des carnets de vacances animés et de participer au projet mondial Mapillary (plus de détails sur Wikipedia).

Continuer la lecture de « Carte en main pour le voyage à Cracovie »

La valeur du foncier, donnée ouverte déjà en cartes !

Des millions de données, en respect du RGPD (pas de données personnelles), qui permettent déjà à chacun d’évaluer son bien, sur la base des transactions enregistrées par les notaires et les services fiscaux, qu’il s’agisse de biens immobiliers ou de terrains*. Et déjà des aides à la réutilisation sont en ligne ! En effet, la Direction générale des finances publiques (DGFIP) publie l’intégralité des données foncières* des 5 dernières années pour l’ensemble de la France – exception faite de Mayotte, l’Alsace et la Moselle. Les objectifs pour les professionnels sont détaillés sur le site du cadastre, en application de la loi ESSOC (loi pour un État au service d’une société de confiance). Étape suivante : que les Alsaciens et les Mosellans accèdent aussi aux informations disponibles pour les autres citoyens, affinent leur connaissance et expertise urbanistique en participant à la culture du libre ?

Continuer la lecture de « La valeur du foncier, donnée ouverte déjà en cartes ! »

MAJ 25 mai 2024

Ressources référencées en 2019

OpenStreetMap

Éducation nationale

Outils associés

  • Framapic pour stocker des images en vue d’une présentation d’images dans uMap.
  • MapWarper pour modifier une carte ancienne et la rendre utilisable dans uMap. Cet outil permet également de comparer un territoire à deux dates différentes en utilisant l’outil de transparence.
  • Open Source Routing Machine pour calculer un itinéraire et l’importer dans uMap au format gpx.
  • Mapillary pour intégrer sur une carte des panoramas de paysages. La couverture est mondiale.
  • Outils géomatiques du Réseau interdisciplinaire pour l’aménagement et la cohésion des territoires de l’Europe et de ses voisinages (CNRS UMS2414 – RIATE).
  • GeoRezo : le portail francophone de la géomatique.
  • Navigae : plateforme de recherche permettant de consulter des données issues de travaux en géographie. Réalisation du Centre IST Regards de l’UMR Passages, cette plateforme a été conçue dans le cadre du consortium ImaGEO, coordonné par le Centre IST Regards. Ce consortium a pour but de rendre accessibles, consultables et réutilisables des données cartographiques et photographiques provenant de fonds de laboratoires de recherche ou de bibliothèques. Labellisé et financé par la très grande infrastructure de recherche Huma-Num il réunit les unités mixtes de recherche Passages, Prodig, Géographie-cités, Migrinter, Edytem, le service commun de la documentation de l’Université Bordeaux Montaigne, l’unité mixte de service Riate et la Maison de l’Orient et de la Méditerranée.

Où trouver des données utilisables dans des cartes

  • data.gouv.fr : la plateforme ouverte des données publiques françaises. Une énorme base où sont déposés une grande variété de données en vertu de la loi pour une République numérique. On y trouve de nombreux tracés actualisés, et même la base Sirene de l’INSEE qui recense les entreprises et leurs établissements sur l’ensemble de la France (pour cartographier par exemple les activités économiques d’un territoire).
  • La Bibliothèque nationale de France (BNF). Gallica permet de charger des milliers de ressources de la BNF et associés, du domaine public. Pour accéder à la haute définition, voir l’article d’Antoine Courtin « Comment récupérer de la HD depuis Gallica ?« . Plus généralement, consulter les pages d’Antoine Courtin, responsable de la Cellule d’Ingénierie documentaire à Institut national d’histoire de l’art (INHA).
  • Le musée Art Institute of Chicago permet de visualiser gratuitement et en haute définition plus de 52 000 œuvres issues du domaine public. Les images sont disponibles sous licence Creative Commons Zero (CC0).
  • Les Archives municipales, départementales, métropolitaines… La tendance est à la structuration, les métropoles mettant en place des systèmes de réutilisation de leurs données ou plaçant leurs données sur data.gouv.fr. Pour un territoire comme Metz : données métropolitaines sur data.gouv.fr (centralisées et au format compatible), Archives départementales, Archives de la Ville de Metz, Bibliothèques médiathèques de Metz sur Flickr, et la dernière en date : Limédia, bibliothèque virtuelle qui met en ligne des fonds anciens des Bibliothèques et médiathèques du Sillon lorrain. La base propose de nombreuses cartes anciennes de Metz en licence ouverte, utilise d’ailleurs un fond OpenStreetMap.

J’entre dans la carte en 1872 à Metz

Metz a défendu l’État au prix de la cité, alternant zones non aedificandi et emprises militaires. Entre la défaite de Charles Quint devant Metz (1553) qui signe le début de la protection française jusqu’aux guerres modernes, le fait militaire prime sur la logique de l’échange. Et lors de la première annexion en 1870, l’Empire allemand pare la ville d’une nouvelle architecture, de nouvelles casernes, modifie son dispositif défensif, qui va se retourner totalement pour faire face à la France et non plus à l’Allemagne.

Continuer la lecture de « J’entre dans la carte en 1872 à Metz »